Au 1er novembre : Hausse du prix de l’électricité et du gaz

Le tarif du gaz et de l’électricité flambent au 1er novembre prochain

Mauvaises nouvelles de cette fin d’année, il y a quelques jours c’est la commission de régulation de l’énergie (CRE) qui annonçait une hausse des tarifs du gaz et ce à hauteur de 2,31 %. C’est aujourd’hui au tour de l’électricité de connaitre une hausse qui devrait être de 2,5% au 1er novembre prochain. Cette hausse concerne 28 millions d’abonnés du côté de l’électricité et quelques 7,5 millions de foyers chauffés au gaz. C’est la deuxième hausse consécutive après celle du 1er octobre qui était de 3,9% en moyenne.

C’est le gouvernement qui souhaite augmenter les tarifs. Il avait pourtant annulé une hausse de 5% de l’électricité le 1er août dernier. Cette augmentation, applicable dès le 1er novembre est prévue dans un projet d’arrêté. Ce dernier sera examiné le 28 octobre par le CSE (Conseil supérieur de l’énergie) et la CRE (Commission de régulation de l’énergie).

hausse des tarifs de lelectricite

Comment expliquer une telle hausse des prix ?

La loi prévoit que les coûts d’EDF doivent être rentabilisés par les tarifs. De plus, le calcul se fait sur une nouvelle méthode appliqué par EDF, cette méthode intègre une partie du manque à gagner subi par l’opérateur en 2012 et 2013 en fonction de l’écart connu entre les tarifs appliqués par EDF et les coûts qu’il a supportés. Le calcul s’effectue sur un système dit d’ »empilement ». C’est en quelque sorte une « addition » des coûts des différentes composantes de la filière, dont le prix de l’électricité sur le marché de gros.

Le 15 octobre dernier, un rapport publié par la CRE, avait estimé une hausse minimum de 1.6% sur la prochaine augmentation du « tarif bleu » résidentiel d’EDF. Elle avait fait cette estimation sur la base du nouveau mode de fixation des prix.
Ainsi, la hausse s’explique de par le nouveau mode de calcul prévu par l’état. Cependant, elle était prévisible du fait que c’est la période où nous rallumons les chauffages dans nos foyers.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*